Créer un site internet

Histoire et Géographie

   

                                                                                   

                                                                               Une tour de guet servant de forteresse                            

 

 

   *  Mauzens-et-Miremont  est un village de France, situé dans le département Dordogne,  de la région Aquitaine. Les  habitants de Mauzens-et-Miremont sont appelés les Mauzencois, Mauzencoises. Les 326 habitants de la commune vivent sur une superficie de 21 km² avec une  densité de 16 habitants par km² et une moyenne d'altitude de 210 m. Le maire  actuel de la commune de Mauzens-et-Miremont est Mr Yves-Marie TANGUY.

                                            

Un Peu de Géographie

*  Le bourg :

Massive est l'église de ce petit village       Situation :   (--> le voir une carte)

          Le village de Mauzens et Miremont est situé dans le Périgord Noir : à 36 km au Nord-Ouest de Sarlat, à 43 km au Nord-Est de Bergerac, à 36 km au Sud-Est de Périgueux,et à70 km au Sud-Ouest de Brive la Gaillarde ,  la commune est accessible par la gare SNCF de Mauzens-Miremont et par la route départementale 710 (l'ancienne route nationale 710).

 

La commune est traversée du nord au sud par le Manaurie.Une autre particularité géographique évidente est que la commune est traversée par le 45e parallèle et se trouve donc à mi-chemin entre le pôle nord et l'équateur, ce qui a été marqué par une borne de fonte sur le bord de la voie ferrée, à un endroit inaccessible par le public mais visible du train. De la même façon, ce 45e parallèle passe exactement à la croix de carrefour du hameau de la Chapelle.   

Coordonnées du bourg :

 

44° 59′ 38″ N 0° 55′ 10″ E
44.993889° 0.919444°

Un Peu d'Histoire

* Le village perché de Miremont doit son nom à une origine occitane : “mira”, pour regarder ou voir et “mont”, employé pour un lieu élevé,ou colline ; il domine majestueusement la vallée. Son donjon féodal, du XIIIe siècle, surplombe des remparts effondrés. Les manoirs et maisons bourgeoises témoignent de la présence des Maîtres de Forges qui, jadis, assuraient une industrie métallurgique sur les rives du ruisseau le Manaurie.

Plus en retrait de la vallée, le village de Mauzens garde les couleurs chaudes de la pierre du même nom. Aujourd’hui encore l’exploitation des carrières de pierre à bâtir participe à la vitalité et à la renommée de la commune. Le bourg montre un bel exemple de l’harmonie architecturale du style périgourdin : c’est autour de son église fortifiée du XIIIe siècle que se construit ce village aux ruelles étroites.

Ce village est en effet situé dans la partie du Périgord appelée "Périgord noir". Ce nom vient d'une variété de chênes à feuilles persistantes qui présente toute l'année une belle teinte foncée. Le Périgord noir est une terre fort convoitée qui a plus de 40 000 ans d'histoire. C'est également une terre riche où la truffe, les champignons, les noix et le tabac se trouvent très facilement.
    

 

      

      

    

      

  * L'église :

     L'extérieur

La découverte

         Éclairé par les rayons matinaux de Rhâ, le village aux petites ruelles et aux maisons serrées contre son église est surprenant par la variété des couleurs.

        Il est si haut qu'il en est presque insolent de puissance face aux petites maisons. La construction ne ressemble pas à une église fortifiée, pourtant sa forme me laisse un peu d'espoir. 

   

Les indices de fortification sont bien cachés  

 : 

1 - Les 2 croisillons qui pourraient faire penser à des archères sont en réalité des renforts en fer. 

     2 - La forme du clocher qui aurait pu l'image d'un crénelage est en réalité la caractéristique classique du clocher-peigne. 

     3 - Le bâtiment en avant  (coté chevet plat) est une sacristie    construite après l'édification de l'église. Le contrefort caché en est une preuve. 

Avez vous remarqué le choix architectural d'encastrement du contrefort de gauche ?

     4 - Le long de la nef, le bâtiment en avancé est un agrandissement postérieur à la    construction initiale.

  

Les indices défensifs

        Évidemment, comme moi, vous avez remarqué une porte sous le toit faisant penser à une salle de repli. 

      En avançant vers le portail, je découvre une façade avec des ouvertures en partie supérieure. 

    Y aurait il 2 niveaux de repli dans ce bâtiment primitif ? 

Une salle fortifiée d'archères droites  

Que d'indices !

        Sur la face ensoleillée, de nombreux indices du système défensif me    brûlent les yeux (Vous me connaissez un peu maintenant, je suis toujours aussi exubérant devant une fortification). Il semble évident que cette construction est comme une tour de refuge    et de défense : 

1 - A mi-hauteur, entre les contreforts plats, une fente verticale    ressemble à une archère du 13ème siècle. 

2 - Presque sous le toit, une archère identique trône    fièrement. L'ébrasement (voir vocabulaire ) extérieur confirme mon approche de datation. 

3 -Je suis surpris par un vitrail implanté dans le contrefort. J'opte pour une modification après le...    heu.... 17ème siècle ? 

4 -La différence de hauteur entre les contreforts extérieurs et centraux me font penser à un rehaussement du bâtiment. Les salles de repli sont certainement créées à cette    époque (13ème siècle ?). 

      

Le portail

         La façade d'entrée reflète l'architecture de l'église : Sobriété. 

      Point de sculpture, point de gargouille, point de fleuron, point de pinacle, point de remplage dans la fenêtre. L'église a traversé les siècles en ne laissant au sommet que les ancres en    fer des tirants et le souvenir d'une salle de repli sous le toit

      

    L'intérieur

      Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle de Mauzens ne fait pas exception. 

      

      

  * Histoire de l'église

    * A la fin du 12ème siècle (1180 ?), construction de l'église.     * Au 13ème siècle, l'église est peut être remaniée (à vérifier).     * Au 15ème siècle, l'église est peut être agrandie (à vérifier).     * Au 20ème siècle, l'église est "modernisée" et consolidée.     * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite. La visite du clocher et des salles de repli est interdite. 

      

 

                      

      Aujourd'hui encore l'exploitation des carrières de pierre à bâtir participe à la vitalité et la renommée de la commune.


       Le château de Miremont inscrit aux monuments historiques domine majestueusement les 2 vallées du Manaurie et du Brungidou. Vous ne manquerez pas son donjon féodal, du XIIème siècle, car il surplombe des remparts effondrés.
      Les nombreux manoirs et maisons bourgeoises témoignent de la présence des Maîtres de Forges qui, jadis, assuraient une industrie métallurgique sur les rives du ruisseau « Le Manaurie ». Sous les ruines du château par exemple se dresse encore la Gentilhommière de château Madame.
      

    Ce charmant village plein de caractère offre d'agréables promenades sur les chemins pédestres balisés autour du château. Un itinéraire pédestre : la « Boucle de Miremont » permet un pittoresque cheminement des hauts de Miremont jusqu'au village de Mauzens. A découvrir aussi la boucle de Combejadouille qui rejoint le village de Savignac de Miremont.
    Tout autour de Mauzens et Miremont beaucoup d'autres visites sont possibles et vous ne manquerez pas par exemple d'aller explorer Sarlat, capitale du Périgord Noir, petit bijoux d'architecture étonnament préservée après toutes ces années.
Pour vos prochaines vacances ou si vous êtes de passage dans la région, venez profiter du calme de ces gîtes typiquement Périgourdins de Mauzens et Miremont. Au coeur du périgord noir. Idéalement localisés pour explorer notre belle région.Au centre d'un triangle formé par les villes de Périgueux, Bergerac et Sarlat, en plein coeur de la préhistoire, vous pourrez visiter toutes sortes de  lieux touristiques tels que Lascaux, Les Eyzies (12 km)  capitale de la préhistoire, la vallée de la  Dordogne et ses châteaux, de nombreuses grottes et sites préhistoriques… Au  Bugue (12 km),  le Gouffre de Proumeyssac, le parc Aquarium du Périgord Noir, le village du  Bournat… Et bien d’autres sites.

 

 

 

×